Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 16:54
Ça fait déjà quelques semaines que je suis de retour chez moi à Montréal et je n'ai toujours pas pris le temps de vous revenir avec mes impressions et mon bilan.

Premièrement, c'est un peu par manque de temps.

Je vous disais que ma maman a souffert d'un malaise alors que j'étais en Amérique du Sud. Il s'agissait en fait d'un AVC qui l'a obligé à être hospitalisée depuis ce temps. Cet accident a aussi malheureusement laissé des traces qui font qu'elle a besoin de soins et d'aide. Je n'ai évidemment pas aimé la retrouver comme ça à mon retour. Je ne l'avais pas laissé dans cet état avant de partir. :-(

Mon frère et mes soeurs se sont très bien occupé de mes parents avant mon arrivée (et continuent de le faire) mais j'ai dû y consacrer du temps à mon tour depuis que je suis débarqué. La bonne nouvelle est que sa mobilité est presque revenue à la normale et qu'on envisage de la retourner chez elle dans une semaine ou deux. La moins bonne est qu'elle aura encore besoin de soins et de surveillance et mon père n'est malheureusement pas en état de les assumer à 100% ayant lui aussi subi un AVC il y a quelques années qui a laissé des séquelles permanentes.

Bref, c'est un retour à la dure réalité qui m'attendait en débarquant de l'avion à Montréal.

Si je n'ai pas écrit plus tôt aussi c'est que je suis encore un peu ambivalent quant à mon état d'esprit.

D'un côté, j'ai retrouvé la très belle ville de Montréal et je suis maintenant en mesure d'affirmer que c'est une des plus belles villes au monde où il fait bon vivre... malgré son climat. Encore une fois, la dure réalité m'a rattrapée avec ce petit temps froid et pluvieux annonciateur de l'hiver qui approche à grand pas ici. Dire que j'ai passé presque toute l'année 2009 entre 30 et 45°. C'est maintenant chose du passé.

De l'autre côté, j'avoue avoir un léger blues et éprouver un peu de difficulté à retomber les deux pieds sur terre après une aventure aussi extraordinaire. Ça doit être une forme de "dépression post-tourdumondum". ;-)

J'ai constamment des flashs qui me viennent à l'esprit et qui me donnent l'envie de repartir immédiatement, de sentir de nouveau l'ambiance d'un aéroport, de retrouver ma petite valise, de me taper encore des heures et des heures d'autobus et surtout, de continuer de découvrir le monde et les gens qui l'habitent.

Mais tout compte fait, je suis quand même content d'être rentré chez-moi et de retrouver mes petites habitudes quotidiennes. C'est vrai qu'on est bien chez-nous comme le dit le diction populaire. Mais c'est vrai aussi que c'est addictif le voyage et que lorsqu'on a la piqûre, on en veut toujours plus.

Ce sera pour plus tard par contre puisque ma priorité est maintenant à la recherche d'emploi. Je crois que ça devrait bien aller puisque j'ai déjà deux ou trois trucs en cours, que je passerai la journée en tests demain pour un poste de direction et que j'ai déjà trois lunchs à mon agenda la semaine prochaine.

Si vous avez une super-job pour moi, vous ne vous gênez surtout pas. Vous savez comment me rejoindre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

moiFaire le tour du monde en sac à dos à 50 ans, c'est possible. Conseils, anecdotes et autres souvenirs de ce long voyage autour du monde réalisé en 2009 et des autres voyages qui ont suivi.

Pays déjà visités

Pays visités

40 pays (17%)

Derniers visiteurs

 actuellement en ligne

 

 visiteurs à ce jour

Carnets De Voyage