Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


La vie nous réserve parfois des surprises ...

Il y a quelques mois à peine, l'idée d'entreprendre un tel voyage ne m'effleurait pas l'esprit. Pour être tout à fait honnête, je n'avais jamais songé sérieusement à faire le tour du monde sauf une vague envie de voyager "beaucoup" au moment de mon éventuelle retraite, mais sans plus. Il faut dire que j'ai attrapé la piqûre du voyage au début des années 90 et qu'avec le temps j'en veux de plus en plus. J'ai multiplié les voyages depuis à tel point que j'ai maintenant
vingt pays  à mon répertoire. Je me promettais de faire, un jour, des "plus longs" voyages, de deux à trois mois, mais pas un tour du monde de neuf mois en sac à dos. Et encore moins maintenant...

Je ne prévoyais pas non plus prendre d'année sabbatique. Je bosse sérieusement depuis 27 ans et j'ai assumé de lourdes responsabilités au fil du temps. Je suis gestionnaire depuis 23 ans et j'étais jusqu'à tout récemment directeur au sein de grandes entreprises publiques et ce depuis 15 ans, gérant des budgets de plusieurs millions de dollars et supervisant une centaine d'employés. Je me voyais continuer ainsi jusqu'à une retraite bien mérité, après une autre dizaine d'années minimum à accumuler défis et responsabilités.

Et puis vint le moment à l'automne 2008 de quitter mon dernier emploi et de réorienter encore une fois ma carrière. J'avais l'intention de recommencer à travailler rapidement... mais pas avant d'avoir pris un peu de repos et d'entreprendre une tournée de quelques semaines en Californie dont je rêvais depuis un certain temps.
 Je crois que ce voyage a semé dans mon inconscient l'idée de vouloir continuer encore et encore plus loin. J'ai d'ailleurs qualifié ce voyage de "camp d'entraînement" depuis que ma décision est prise. Comme j'étais bien à découvrir la Californie, sans responsabilités et en ayant l'entière liberté de mon temps et de mes mouvements.

Au retour de ce voyage, la recherche d'emploi allait bon train et des offres sérieuses commençaient à poindre à l'horizon. Mon
curriculum vitae  circulant de plus en plus et les gens qui connaissent ma valeur me sachant disponible, je m'imaginais sans mal recommencer à trimer dur avant la fin de l'année... jusqu'à ce que je tombe par hasard sur cet article à la mi-novembre 2008.

Alors là, ce fut la révélation... Pourquoi pas moi? Pourquoi pas une année sabbatique qui décalera ma recherche d'emploi d'un an? Pourquoi ne pas profiter de cette année pour faire le tour du monde?

Sur le coup, j'ai vite chassé cette idée de mon esprit en me disant que ce n'était pas sérieux. Et puis, je me suis mis à faire des calculs pour réaliser que mes petites économies me permettraient de vivre assez bien jusqu'en 2010. Ensuite j'en suis venu à la conclusion qu'avec mon expérience, il me sera assez aisé de trouver un autre boulot dans un an, comme c'était parti pour être le cas cet automne. J'ai aussi réfléchi aux conséquences d'une telle décision pour réaliser que la pire des choses qui pourrait m'arriver serait de retarder ma retraite d'un an. Finalement, et ce fût le coup de grâce, j'ai réalisé que maintenant que cette idée avait commencé à germer, il devenait inévitable qu'un jour je regrette amèrement de ne pas être passé à l'action lorsque le stress du boulot s'abattra de nouveau sur moi.

Devant un tel constat, une seule alternative s'offrait à moi : partir faire un tour... du monde. 

Partager cette page

Repost 0
Published by

moiFaire le tour du monde en sac à dos à 50 ans, c'est possible. Conseils, anecdotes et autres souvenirs de ce long voyage autour du monde réalisé en 2009 et des autres voyages qui ont suivi.

Pays déjà visités

Pays visités

40 pays (17%)

Derniers visiteurs

 actuellement en ligne

 

 visiteurs à ce jour

Carnets De Voyage