Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 07:15
Il ne reste plus que quelques petits trucs à terminer dont faire mes bagages et je serai prêt à m'envoler vers la Nouvelle Zélande, mercredi à 14h00.

J'ai encore de la difficulté à le réaliser. En fait, mon corps le ressent très bien depuis quelques temps mais c'est encore un peu nébuleux dans mon esprit. De croire que je serai absent de chez moi et des miens pendant plus de neuf mois, ne vivant qu'avec très peu de bagages et ne sachant pas où la route me mènera, ce n'est tout de même pas banal. Je ne coucherai pas dans mon lit durant 284 nuits et, sauf les trois premières à Auckland, je n'ai aucune idée à 48 heures du départ de l'endroit où je vais passer les autres nuits. On appelle ça partir à l'aventure, je crois.
 

Depuis une semaine, en plus de continuer mes préparatifs j'en ai profité pour me changer les idées un peu en voyant des amis et en me payant une dernière tournée de la vie culturelle de Montréal qui me manquera. Très bon spectacle jeudi dernier du conteur
Michel Faubert  (au Studio théâtre de la Place-des-Arts) que je vous recommande. Extraordinaire mise en scène du Mariage de Figaro  au TNM samedi soir que vous devez voir à tout prix si vous le pouvez. Je manquerai d'excellents spectacles pour lesquels j'avais des billets dont la dernière oeuvre de Robert Lepage au TNM (Le dragon bleu), Starmania à l'Opéra de Montréal et le nouveau spectacle du 25e anniversaire du Cirque du Soleil  pour lequel j'avais acheté des billets lors de leur mise en vente avant de savoir que je partirais faire le tour du monde. Ce sera par contre une bonne nouvelle pour quelqu'un d'autre qui en profitera à ma place.

Hier midi j'ai profité d'un dernier brunch familial chez mes parents à St-Hyacinthe où mes soeurs et mon frère m'ont souhaités un bon voyage. Ma mère m'a offert une trousse de secours  plutôt originale pour l'occasion. Elle prétend qu'elle m'a déjà attendu patiemment durant neuf mois et qu'elle peut bien attendre mon retour un autre neuf mois. .


Ma bonne maman de 71 ans en a même profité pour apprendre à utiliser Skype sur son portable en après-midi. Elle a encore de la difficulté à maîtriser le double-clic mais elle peut faire de la vidéo conférence maintenant. Si je ne l'arrête pas, je ne serais pas surpris de la retrouver sur Facebook avant longtemps.

Ce soir, je recevrai mes enfants au paté chinois (il paraît que je fais le meilleur au monde  et ce sera le dernier que je leur préparerai avant longtemps). Émilie (22 ans) et son copain Francis ainsi qu'Antoine (mon "bébé" de 19 ans) seront présents. Mon plus grand (au sens littéral du terme puisqu'il mesure 6'5") et aussi mon aîné (24 ans) ne pourra pas y être puisqu'il étudie à l'Université du Québec à Chicoutimi. Je sais qu'il est un fidèle lecteur de ce blogue et j'en profite pour l'embrasser affectueusement à distance. Au plaisir de te revoir l'automne prochain Simon.

Plus que deux dodos donc...


P.S.: Une panne d'électricité est survenue juste au moment où je m'apprêtais à préparer le souper. Au lieu de mon célèbre pâté chinois, nous avons dû nous contenter de faire livrer une pizza.  C'est donc partie remise à l'automne prochain pour le pâté chinois à papa!

N.B.: Cet article complète la première section "Avant le départ" de ce blogue. Pour continuer la lecture, il faut maintenant cliquer sur "Nouvelle Zélande" dans le menu "Carnet de route" à droite et ainsi de suite.
Repost 0
Published by Pierre - dans Avant le départ
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 13:27

Plus que 7 dodos avant de m'envoler vers ma première destination : la Nouvelle Zélande. Les préparatifs vont bon train et je devrais finir par arriver à terminer tout ce qui reste sur ma liste.

J'avoue que les dernières semaines ont été assez intenses en émotion et que j'ai crains de manquer de temps devant la longueur de ma liste de choses à faire. Mon sommeil s'en est trouvé quelque peu agité et j'ai dû affronter mes angoisses.

Pour faire une image, je me sens comme le type qui s'apprête à faire son premier saut en parachute ... dans moins de 5 minutes. La porte de l'avion est toute grande ouverte, on sent le courant d'air incroyable qui veut nous aspirer vers l'extérieur et l'angoisse nous prend. Qu'est-ce que je suis en train de faire? Pourquoi m'être embarqué dans une telle histoire? Est-il trop tard pour reculer? Bref, je n'ai qu'une seule envie, c'est de sauter dans le vide afin que cette période stressante de préparation soit derrière moi.

Ceci étant dit, j'ai rencontré beaucoup de gens dernièrement et tous sont incroyablement sympathique à ma cause. Ça fait du bien de se sentir supporté dans une telle aventure. Je vous en remercie.

Bien sûr, il y a ma compagne Sylvie, mes grands enfants adorables et toute ma famille qui vont me manquer terriblement (sans parler de notre chien, Pétrus). Ça me fait tout drôle de les laisser derrière moi pour une aussi longue période. C'est comme si je n'y croyais pas encore et pourtant ... 7 dodos seulement.

Ma fille Émilie a eu la drôle d'idée d'offrir cette poupée à ma compagne à Noël. Selon elle, ça lui permettra de penser à moi lorsque je serai parti.  C'est vrai que je risque d'être souvent habillé comme ça au cours des prochains mois.

Donc départ dans une semaine et d'ici là, Montréal devra affronter une vague de froid cinglant (dans les -20 à -30, ce qui ne s'est pas vu depuis très longtemps ici). Courage, c'est le dernier droit ... avant de retrouver la chaleur.
 
 



















 
Repost 0
Published by Pierre - dans Avant le départ
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:39
Dans mon dernier article, je réalisais l'ampleur de la tâche requise pour planifier un itinéraire "tour du monde" et acheter le billet d'avion en question. Je conseillais à tous de se faire aider d'un agent de voyage et de ne pas essayer de tout faire par soi-même comme j'ai eu la mauvaise idée de faire (en ce sens que ça demande énormément de temps et que le niveau de stress atteint des seuils critiques depuis plusieurs semaines). Et surtout pas en si peu de temps.

Une chose dont les agences de voyages s'occupent à merveille, c'est de vous conseiller et de vous aider à obtenir des visas. J'avais vraiment sous-estimé la complexité de la chose n'ayant jamais eu de besoin de visas lors de mes
voyages précédents, sauf en Australie où le visa est électronique et que le tout se fait par internet.

Au début de mes recherches, j'ai visité le site des
affaires consulaires canadiennes  afin de me renseigner sur les modalités et j'étais resté sur l'impression qu'en matière de visas, là où j'en aurai de besoin je pourrais me les procurer à l'arrivée dans chacun des pays, soit à l'aéroport ou à un poste frontalier. Après avoir finalisé mon itinéraire j'ai eu la bonne idée de visiter de nouveau ce site pour découvrir, ô horreur, que je m'étais trompé, du moins pour deux de mes destinations. Nous sommes donc à environ trois semaines de mon départ et je réalise que les règles sont différentes pour la Chine et le Vietnam, en ce sens que les visas doivent obligatoirement être obtenus avant de quitter le Canada pour ces deux pays.

J'ai passé une nuit blanche à essayer de comprendre comment ça marche et à me maudire de ne pas avoir confié cette tâche à un agent. J'avoue que le lendemain matin je paniquais à l'idée de ne pas être capable d'y arriver car la procédure veut qu'on envoie un formulaire par la poste
avec notre passeport, des photos 4x6 cm et une enveloppe retour Fedex. Si ça ne peut pas attendre, on nous promet que le tout sera traité en cinq jours ouvrables moyennant supplément, bien entendu. J'en avais deux à obtenir comme ça, donc impossible d'y arriver à temps. Je m'en voulais tellement de ne pas m'y être pris plutôt et c'est Sylvie qui a dû encaisser ma panique ce matin là. Pauvre elle, déjà qu'elle doit se faire à l'idée de ma longue absence et en plus, elle a dû m'endurer dans mes préparatifs en plein temps des Fêtes avec tout ce que ça implique en disponibilité ... que je n'avais plus.

Bref, nous avons entrepris de faire un voyage à Ottawa tôt vendredi matin le 2 janvier pour faire la tournée des ambassades en se croisant les doigts pour que ça marche. Ça a fini par marcher mais ce ne fût pas simple.

Premier arrêt : l'ambassade de Chine. Je prévois passer rapidement par Pékin vers le mois de juin en route vers le Japon et ce pour pouvoir admirer la grande muraille. Le reste de la Chine ne m'intéresse pas pour ce voyage car je me le réserve pour plus tard. J'ai donc besoin d'un visa de base, 3 mois pour 50$. Le commis m'explique que je devrai revenir le voir trois mois avant mon arrivée en Chine puisque le visa commence le jour où il est émis. Je lui explique que c'est impossible car je pars le 21 janvier. Il finit par me proposer un visa de 6 mois permettant deux entrées, même si je n'en aurai pas besoin, et ce pour 75$. Mais ce n'est pas tout. Il faut absolument indiquer le nom, l'adresse, le numéro de téléphone et l'adresse courriel de notre hôte ou d'un membre de la famille en Chine. Et il me reste 15 minutes pour présenter ma demande si je veux qu'elles soit traitée la journée même en urgence, pour un 50$ additionnel. J'ai à peine le temps de donner un coup de téléphone et de prendre en note les coordonnées d'un hôtel Hilton à Pékin en souhaitant que ça passe. Ouf!!! Ça a réussi et à midi j'avais mon visa dans mon passeport, le tout pour la somme de 125$.

Après le lunch il a fallu répéter la même chose à l'ambassade du Vietnam à la différence que le visa dure 6 semaines et qu'il faut absolument décider de sa date de début et de fin aujourd'hui même. Je n'avais qu'une vague idée du moment où je passerais dans le bout du Vietnam, soit vers le mois d'avril mais sans plus. J'ai donc dû décider sur le champs que mon passage ou mes passages (j'ai droit à de multiples entrées) auront lieu entre le 26 mars et le 8 mai 2009. Coût du visa : 133$ + 33$ pour le traitement en urgence le jour même.

À 15h30 j'avais un deuxième visa solidement collé dans mon passeport et je pouvais rentrer triomphalement à Montréal.


J'ai appris ce jour là que c'est possible de faire les choses en urgence, mais quelle angoisse pour y arriver! Par contre, la bonne nouvelle (car il y en a toujours une) est que cette mésaventure nous a permis de s'offrir un beau petit voyage à Ottawa et de profiter d'un délicieux repas au restaurant
Stella Osteria du marché By tout en regardant doucement tomber la neige à gros flocons. C'était beau et apaisant et sommes toutes, ça nous a fait du bien cette petite escapade improvisée. Vous devez absolument goûter leur salade César si vous passez par là. Quel délice. J'en ai encore l'eau à la bouche.

Il me reste plus que 17 dodos avant de finaliser les préparatifs et ma liste est encore "longue de même". À suivre...
 
Repost 0
Published by Pierre - dans Avant le départ
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 16:13
Voilà! C'est fait. Le billet d'avion "tour du monde" est acheté. Il ne restera plus qu'à le payer.

Ce fût plus compliqué que je ne l'imaginais mais ça s'est bien terminé. Tout d'abord, il faut savoir qu'à part acheter des billets à l'unité (ce qui finit par coûter plus cher, à moins de voler sur Air Coucou - et de faire des détours parfois impressionnants) la seule façon d'obtenir un billet "tour du monde" est de passer par l'un ou l'autre des trois regroupements de compagnies aériennes, soit
OneWorld (British Airways, ...), SkyTeam (Air France, ...) ou Star Alliance (Air Canada, ...). Les trois groupes fonctionnent sensiblement de la même façon et ont des règles similaires à suivre. Par exemple, il doit obligatoirement y avoir un vol qui traverse l'Atlantique et un autre qui traverse le Pacifique. Le trajet complet doit s'effectuer soit vers l'est ou vers l'ouest mais demeurer dans la même direction jusqu'à la fin. Le départ peut s'effectuer de n'importe où mais le retour doit se faire dans le même pays. Etc, etc. (la liste des conditions est longue et fastidieuse).

J'ai tout d'abord éliminé SkyTeam car plus dispendieux que les autres. C'est vrai qu'on mange bien à bord d'Air France mais j'ai un budget à respecter tout de même.
 

En lisant de nombreux forums de discussions sur le sujet, la formule OneWorld semblait plus intéressante car elle permettait plus de liberté. Si j'écris au passé c'est que j'ai appris, après des heures à essayer de bâtir un trajet avec leur
simulateur, que la formule a changé récemment pour finir par ressembler à celle des autres.

Ce qui m'embêtait avec Star Alliance c'est que le trajet doit obligatoirement contenir un maximum de 16 coupons et totaliser moins de 39 000 milles (il y a d'ailleurs quatre niveaux de prix en fonction du nombre de milles, soit 26 000, 29 000, 34 000 ou 39 000 milles). Aucun problème, me disais-je jusqu'à ce que je réalise que chaque vol demande un des 16 coupons
et chaque trajet terrestre entre deux aéroports. Par exemple, pour me rendre de Montréal à Auckland, il n'existe pas de vol direct. On doit absolument transiter par Vancouver ou la Californie - donc deux coupons en partant. Même chose au retour où le trajet Lima-Montréal transite par Toronto - donc encore deux autres coupons, dont un Toronto-Montréal qui fait mal quand on manque de coupons. Finalement, si on ne reprend pas l'avion du même aéroport, un trajet terrestre est ajouté et le nombre de milles est inclus au total. Par exemple, je ferai l'Amérique du sud par mes propres moyens mais un trajet terrestre (donc un coupon) Buenos Aires-Lima de près de 2 000 milles est rajouté et ce même si on ne prend pas d'avion. OneWorld proposait une formule plus souple (4 vols par continent, pas de limite ni de trajet terrestre et la facture totale dépendait du nombre de continents visités, soit 3, 4, 5 ou 6) mais, ô désespoir, ils ont rajouté récemment eux aussi la limite de 16 coupons et de 39 000 milles. Et comme il y a deux fois moins de compagnie aérienne membre de OneWorld que de Star Alliance, donc moins de possibilité de vols, je n'ai pas réussi à composer un trajet valide.

Je me suis donc rabattu sur Star Alliance et après une nuit blanche d'effort, j'ai réussi de peine et de misère à m'en tenir aux 16 coupons et à 38 516 milles. Tout ça pour 7 000$ canadiens, toutes taxes comprises (j'avais prévu 5 500$ au départ). On peut voir la liste complète de mes vols
ici. Donc, une fois la simulation terminée, il faut la faire suivre à une des compagnies aériennes, Air Canada en ce qui me concerne.

Par la suite, tout s'est déroulé à merveille lorsque le lendemain j'ai reçu un coup de fil de Jeff qui m'appelait de Winnipeg en direct du Round The World Desk d'Air Canada. Il a répondu à toutes mes questions et m'a fait de nombreuses suggestions dans un français plus que convenable. Il y a même eu plusieurs autres appels dans les 24 heures suivantes et ce jusqu'à mon entière satisfaction. Et notez que tout ça s'est passé le 31 décembre et le 1er janvier, soit au moment où à peu près personne ne travaille. Bravo Air Canada pour la qualité du service de votre RTW desk. Finalement, étant membre d'Aéroplan et payant avec ma carte Visa Aéroplan, je viens d'amasser suffisamment de milles pour un voyage gratuit aller-retour en Californie ou dans les Caraïbes. Un bonus qui se prend bien.


En terminant, je réalise que l'exercice est fastidieux et je ne vous recommande pas de faire comme moi mais plutôt de faire affaire avec une agence de voyage qui en a l'habitude. Le problème est que je n'ai trouvé aucune agence spécialisée en tour du monde à Montréal, sauf une qui s'appelle
Les routes du monde. Mais comme leur philosophie en est plus une d'accompagnement et de conseils dans la préparation globale d'un voyage autour du monde et que moi j'avais fait tout le travail, donc que je n'avais besoin que d'un support technique, les honoraires additionnels ne justifiaient pas leur recours et j'ai décidé de vaillamment terminer le travail par moi-même. Si j'avais à recommencer par contre, je réalise que je me serais évité beaucoup de stress et d'insomnie si j'avais eu l'aide d'une agence de voyage dès le début (je vous parlerai des problèmes de visas dans un prochain article).

Ouf! Quelle aventure! Mais le résultat est que je viens d'imprimer mon billet et que je pars dans moins de trois semaines. Yesss!!!
 
Repost 0
Published by Pierre - dans Avant le départ
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 13:56
Le compte à rebours est commencé. En fait il a débuté il y a déjà 1 mois.

Un premier conseil : 2 mois, c'est un strict minimum pour organiser un tel voyage. J'ai tout de même une très bonne expérience en préparation de
voyages (parlez-en à Sylvie) mais là, c'est devenu pire qu'une job à temps plein. Vous trouverez ici une liste des choses auxquelles il faut s'astreindre, ce à quoi j'ai dû penser, apprendre et faire avant d'entreprendre un tel périple. Je vous avoue que j'ai moins la tête à l'esprit des fêtes car je vois le temps défiler et je me demande si je vais avoir assez d'un mois pour tout terminer.

Entre-temps, je suis toujours chez moi à Montréal et une autre tempête de neige vient de s'abattre sur la ville (au moins 25 cm aujourd'hui)... et c'est la troisième ou quatrième depuis 10 jours !!! Heureusement que je n'ai plus d'auto depuis 2 jours.

Ça me fait penser; Plusieurs se questionnent sur les raisons profondes qui m'animent à entreprendre cette aventure et certains me demandent ce que j'essaie de fuir.

C'est uniquement ça que j'essaie de fuir en m'envolant vers le soleil pour 9 mois.



En terminant cet article, je vous remercie pour l'accueil que vous accordez à mon projet. Depuis que j'ai fait connaître l'existence de ce blog, vous avez été nombreux à m'encourager ... et parfois même à m'envier.


Je vous remercie de me lire.
Repost 0
Published by Pierre - dans Avant le départ
commenter cet article
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 15:28

Hourra!!! J'ai réussi à créer mon blogue. J'en suis assez fier, il a belle allure, non?

Qui que tu sois, je te souhaite la bienvenue dans ce carnet de voyage qui racontera mon aventure autour du monde.

L'année qui m'attend ne sera pas de tout repos. J'ai l'intention de visiter 20 pays  sur les 5 continents au cours des 9 prochains mois. Rien de moins! Tout ça dans le cadre d'une pause professionnelle bien méritée. Cette année sabbatique ne sera pas banale puisque d'ici à un éventuel retour au boulot en 2010, il y aura un très long voyage que j'aurai le plaisir de décrire ici au fur et à mesure qu'il se produira.

Ajoute ce site à tes préférés et reviens me voir de temps en temps au cours de ce périple. Ou encore, tu peux t'abonner pour recevoir automatiquement chacun des nouveaux articles si tu préfères.

Si le coeur t'en dis tu peux même ajouter des commentaires après chacun des articles et animer la discussion. Ce sera vraiment apprécié de te lire.

J'ai assez hâte de vivre cette aventure. Mais j'ai aussi une chienne incroyable à gérer devant l'ampleur de ce voyage.

À suivre...

Repost 0
Published by Pierre - dans Avant le départ
commenter cet article

moiFaire le tour du monde en sac à dos à 50 ans, c'est possible. Conseils, anecdotes et autres souvenirs de ce long voyage autour du monde réalisé en 2009 et des autres voyages qui ont suivi.

Pays déjà visités

Pays visités

40 pays (17%)

Derniers visiteurs

 actuellement en ligne

 

 visiteurs à ce jour

Carnets De Voyage