Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 16:00

Lorsque je vous ai parlé des îles en forme de palmier de Dubaï hier, j'espérais pouvoir les photographier du haut des airs en quittant pour l'Égypte. Malheureusement, la visibilité était plutôt nulle au dessus de Dubaï aujourd'hui à cause de l'humidité et de tempêtes de sable.

Je vous ai parlé aussi qu'il y a toute une panoplie de projets tous plus ambitieux les uns que les autres qui verront le jour à Dubaï au cours des prochaines années. Comme ce sont des projets, je n'ai évidemment pas de photos à vous montrer.

J'ai retrouvé tantôt un Power Point sur le sujet qui illustre très bien tout ceci et j'ai pensé le partager avec vous.

Jetez y un coup d'oeil et ça vous donnera une idée de la démesure de Dubaï.

_____________________________________
Voir toutes mes photos de Dubaï
Repost 0
Published by Pierre - dans Dubaï
commenter cet article
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 13:06

Mettons une chose au clair dès le début : Il fait très chaud à Dubaï en juillet.

Plage.jpgEntre 40° et 45° le jour pour redescendre à 30° la nuit. Dubaï est situé dans la région habitée la plus chaude de la planète.

 

Il y fait tellement chaud que la température de l'eau de mer est d'environ 33° (90° F), à peine un peu moins que dans un bain ou un spa. C'est un peu plus supportable dans les piscines puisqu'ici ils refroidissent l'eau (alors que nous on la réchauffe). Par contre l'eau froide du robinet est chaude. Pas besoin d'eau chaude pour prendre une douche.


Étonnamment, c'est assez supportable. Pour quelqu'un qui aime bien la chaleur comme moi, on s'entend. C'est lorsque l'humidité grimpe que ça devient invivable. Il arrive en effet que le taux d'humidité devienne très élevé à cause de l'évaporation de l'eau de la mer quand il fait aussi chaud. C'était le cas le jour de mon arrivée et on ne pouvait pas rester dehors plus de 5 minutes sans devenir tout trempé dans un temps record. Un vrai sauna quoi.

Ceci explique sans doute qu'à part deux ou trois touristes égarés comme moi, on ne voit jamais personne marcher dans la rue. D'ailleurs cette ville n'est pas faite pour les piétons. Tout a été pensé en fonction de l'automobile. Par exemple, la première fois que je me suis rendu (à pied) au centre commercial près de mon hôtel j'ai eu de la difficulté à trouver l'entrée. J'ai du passer par le stationnement intérieur pour pouvoir y entrer. J'ai finalement trouver l'entrée mais il s'agissait en fait du débarcadère des taxis. Rien pour les piétons, qui sont de toute façon inexistants.

Donc, il fait très très chaud en été et ce n'est pas un temps pour rester dehors trop longtemps. Que faire donc? Le secret c'est de trouver de l'air climatisé.

Il y en a d'abord dans les autos et dans les taxis (donc raison de plus pour ne pas marcher). Il y en a surtout dans les immenses centres commerciaux qui ont poussé comme des champignons un peu partout, tous plus gros et offrant des attractions plus uniques les uns que les autres. La vie sociale des Dubaiotes se déroule d'ailleurs dans ces centres d'achats. C'est là qu'on retrouve les cafés et les restaurants où les gens se rencontrent.

Finalement, Dubaï c'est comme un gros Brossard ou Laval quoi? Des autoroutes, impossible de vivre sans auto et tout se passe au centre d'achats. ;)

Plaisirs d'hiver.jpgC'est dans ces centres d'achats aussi qu'on retrouve la plupart des attractions touristiques de Dubaï. La première que j'ai vue, au Emirate Mall près de mon hôtel, est rien de moins qu'une station de ski intérieure. Vous en avez peut-être déjà entendu parler? 
C'est enneigé et sous zéro, les gens louant des vêtements d'hiver et tout l'équipement nécessaire pour pouvoir skier ou tout simplement jouer dans la neige et faire des bonhommes de neige. On peut voir tout ça à travers les baies vitrées des restaurants l'entourant et qui se veulent une imitation d'un village de ski.


Il y a même de faux foyers où les bûches qui brûlent ne sont en fait qu'un écran plasma. Tout ça je vous le rappelle alors qu'il fait 45° dehors et en pleine zone désertique.

 

Amusant.


Poissons.jpgJ'ai aussi vu, au Dubaï Mall, une patinoire comme chez-nous. La plupart des patineurs ne semblaient pas très habiles sur leurs patins.

 

Dans ce même centre commercial, le plus grand au monde semble-t-il avec plus de 1 000 magasins sur 11 millions de mètres carrés, il y avait un aquarium géant haut de trois étages et rempli de milliers de poissons immenses, dont des requins et des raies. On peut y faire de la plongé sous-marine pour un léger supplément.


Hormis les centres d'achats il existe peu d'activités touristiques mais il y a un secteur plus touristique dans la vieille partie de Dubai qui vaut vraiment la peine d'être visité. Un quartier complet composé d'anciens bâtiments traditionnels, certains ayant servi d'habitation à des sheikhs arabes, et qui ont été rénovés et convertis en micro-musées thématiques. Au coeur de ce quartier il y a le seul véritable musée digne de ce nom, le Dubai Museum.

Habitation traditionnelle.jpgIl faut dire qu'il existe peu de vestiges du passé dans cette ville où tout semble avoir été construit dans les 20 dernières années. Les anciens arabes étaient des bédouins nomades et construisaient peu d'habitations solides. 
La plupart de ceux-ci vivaient soit dans des tentes ou des habitations en feuilles de palmiers tressés qui n'ont évidemment pas survécu au temps. Ils ont par contre été très bien reconstitués dans ce secteur de la ville qui vaut certainement le détour.


Malgré la chaleur, c'est possible de visiter le tout car il y plein d'endroit où on peut entrer pour visiter une exposition ou une galerie d'art et profiter du fait même de l'air climatisé. On ne reste donc pas plus que cinq minutes dehors à la fois et dès qu'on sue un peu trop, hop, un autre endroit à visiter. On se garde le Dubai Museum pour la partie la plus chaude de la journée. C'est vraiment jouissif de sentir cet air frais lorsqu'on entre à quelque part.

Il y a finalement plusieurs souks, ces ancêtres des centres commerciaux, qui valent le détour dont un spécialisé dans l'or, un autre dans les textiles et un seulement pour les épices. Mais seulement en fin de journée quand il fait moins chaud.

De la plage.jpgCeci étant dit, Dubaï est une des villes les plus dispendieuses à visiter au monde. Les hôtels sont la plupart hors de prix et certains comme le très célèbre Burj al Arab, le seul hôtel 7 étoiles au monde, coûte plus de $1 000 la nuit pour y faire dodo.


De peine et de misère j'ai réussi à trouver un hôtel à $90 la nuit, de loin ce que j'ai payé de plus cher depuis le début de mon voyage. Et encore, c'est le prix d'été, la basse saison touristique ici. L'hiver, il faut réserver longtemps d'avance et ça coûte encore plus cher. À ça il faut rajouter toutes ces courses en taxi dont la note finit par grimper rapidement.

Dubaï peut aussi être irritante par sa ferveur religieuse omniprésente. La moitié des femmes vivant ici portent la niqab noire et plusieurs ont le visage voilé. J'en ai même vu certaines (dans les centres d'achats, bien sur) avec un voile noir complet sur la tête (cachant même les yeux) et des gants noirs. Habillées en noir par cette chaleur, ça doit être épouvantable (quoi qu'elles semblent être toujours à l'air climatisé).

Au moins les hommes eux sont tous vêtus de blanc. J'aime bien d'ailleurs cette grande robe blanche (jellabha) et ce voile blanc sur la tête (keffieh) retenu par deux cordelettes noires (iqâl). Si j'habitais ici, je crois que je me laisserais tenter à porter ce costume traditionnel. Ça semble confortable.

Malgré tout, peut-être que c'est moi qui s'y est habitué mais ça m'offusque moins ici que lors de mon passage en Malaise. Je veux dire, toutes ces femmes voilées. Je crois que la grande différence tient au fait qu'ici ces vêtements font partie de leur tradition alors qu'en Malaise ils font plutôt référence à la religion.

Burj al Arab.jpgEst-ce que ça vaut la peine de venir ici dans ces conditions? Je dirais que oui, mais pas trop longtemps. Comme l'offre touristique est assez limitée (à moins d'être très riche et d'habiter dans des resorts extraordinaires, mais hors de prix) on peut facilement visiter Dubaï en seulement deux ou trois jours, ce qui peut être intéressant pour une escale à l'intérieur d'un plus long voyage dans ce coin du monde.

Je dirais oui surtout car Dubaï demeure malgré tout une destination hors catégorie avec tout ce qu'ils sont en train de construire d'unique au monde dans ce qui n'était qu'un désert de sable il y a quelques années à peine.

 

Je vous parlais de l'hôtel Burj al Arab. Ce n'est pas seulement un 7 étoiles, c'est aussi le plus grand hôtel du monde avec ses 52 étages. Il est plutôt joli à voir aussi (de l'extérieur, car de l'intérieur c'est au-dessus de mes moyens).

Burj Dubai.jpgIl y a aussi rien de moins que la plus haute tour au monde, le Burj Dubai encore en construction. Même si elle n'est pas encore terminée, elle détient déjà le record avec ses 162 étages. C'est deux fois la hauteur de l'Empire State Building de New York.

Il paraît qu'il y a un autre projet en cours d'un édifice qui aurait plus de 200 étages sur une hauteur dépassant le kilomètre.

Et un autre de 80 étages où chaque étage pourrait tourner sur lui même au gré de ses habitants.


Il y a finalement toutes ces îles artificielles en construction dans la mer en forme de palmiers géants ou représentant le globe terrestre dont vous avez probablement déjà entendu parler. On ne peut malheureusement les voir que du haut des airs mais c'est tout de même un projet grandiose et unique au monde.

Bref, cette ville se développe à un train d'enfer et aspire à devenir rien de moins que la plus importante destination touristique (de luxe?) au monde d'ici 2020. C'est un immense chantier de construction et il paraît qu'on y retrouve le quart des grues en activité dans le monde. On voit des dizaines et des dizaines de tours de 50 étages et plus en construction partout où l'on regarde.

Ils sont aussi en train de construire leur premier métro qui sera fonctionnel en septembre prochain. En l'espace de seulement quelques années, ils ont construit un réseau de 42 nouvelles stations et il y en a une trentaine d'autres à venir bientôt. En plus, pour alimenter ce nouveau réseau, 34 nouvelles lignes d'autobus entreront en fonction en même temps ainsi qu'un tout nouveau système automatisé de perception. Pour avoir déjà travaillé dans le domaine du transport en commun, je n'ose pas imaginer l'ampleur du travail que ça peut représenter en si peu de temps.

Bien sur, tout ça est dû aux pétro-dollars mais c'est tout de même plus qu'impressionnant à voir.

Donc même s'il y fait trop chaud, même s'il y a trop d'autos et de centres commerciaux, même si la moitié des femmes sont habillées en noir et voilées de la tête aux pieds, Dubaï vaut certainement la peine d'être vue car il n'y a rien d'autre qui lui ressemble ailleurs sur la planète. C'est une destination unique où on peut y voir des choses qu'on ne verra nulle part ailleurs au monde. À voir.

Demain je quitte pour Le Caire en Égypte où je devrais revenir à des températures plus normales, soit sous les 40° (à peine 38° aujourd'hui). J'ai bien hâte de voir ça ces pyramides là.

 

_____________________________________

Voir toutes mes photos de Dubaï


Repost 0
Published by Pierre - dans Dubaï
commenter cet article

moiFaire le tour du monde en sac à dos à 50 ans, c'est possible. Conseils, anecdotes et autres souvenirs de ce long voyage autour du monde réalisé en 2009 et des autres voyages qui ont suivi.

Pays déjà visités

Pays visités

40 pays (17%)

Derniers visiteurs

 actuellement en ligne

 

 visiteurs à ce jour

Carnets De Voyage